Les Ouvrages Du CRASC

Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle

Index des ouvrages

 

    2019, 143 pages, ISBN :  978-9931-598-17-6 | Sommaire


 

Table des matières

 

Préliminaire

Introduction

   Chapitre I : Le site et la ville

         Le cadre physique du site d’Oran

         Anthropisation du site d’Oran. Entre risques et potentialités du milieu méditerranéen

         Unicité historico-symbolique versus uniformisation typologique du site

         Aménagement du site post-colonial ou l’ « obsession du retard à rattraper »

         L’incertitude relative au risque sismique

         Les ravins dans l’aménagement du site. De la substantialisation à l’asservissement du « topos »

         La ville qui « tourne le dos à la mer », une plurivocité méditerranéenne

         Conclusion : Les effets paradoxaux de la modernité et du progrès à l’interface du milieu de vie

   Chapitre II : L’eau dans la ville

         L’eau, « matière première » et « bien commun »

         Genèse d’un paysage à travers les matérialités de l’eau

         Un paysage agreste : utile et agréable en milieu urbain

         Enjeux et usages de l’eau en région méditerranéenne semi-aride

         Oran précolonial : une oasis fortifiée, paradoxalement franchissable

         Transformations du milieu hydrographique au nom du progrès et de la modernité

         L’eau, instrument de dérogation au service des « razzias »

         L’eau au centre des aménagements édilitaires et des ornements mondains

         Valeurs et représentations de « l’eau du ciel »

         Ci-gît, là (re)surgit l’Oued Erhi

         Le partage de l’eau sous l’arbitrage colonial

         Grandeurs et limites technologiques des barrages à l’interface du climat

         Les risques de l’eau entre « mémoire naturelle » et conscience cognitive

         L’eau de pluie en ville, un potentiel à optimiser

         Les paradoxes de l’eau : culture technique versus vulnérabilité environnementale

         L’investissement humain dans la gestion de l’eau

         Conclusion : L’hypothèse mésologique des paradoxes de l’eau en milieu urbain

   Chapitre III : L’arbre pour la ville

         La dérive de l’arbre urbain, du cosmique au cosmétique

         Que reste-t-il de l’arbre de l’Algérie précoloniale ?

         L’arbre, instrument des enjeux de colonisation

         L’arbre d’ornement, symbole d’européanisation de la ville algérienne

         L’arbre urbain en tant que concrétude représentative d’un milieu

         Les arbres à la rescousse de l’embellissement urbain

         Une politique de l’arbre urbain, pour quels objectifs ?

         Conclusion : Le sort incertain de l’arbre face à la croissance urbaine

         Conclusion générale : Le paradoxe de la résilience urbaine dans l’hypothèse de la concrescence des « capacités d’agir »

         Bibliographie