Les Ouvrages Du CRASC

Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle

Index des ouvrages

J’ai ouvert le petit Robert et j’ai cherché ce que veut dire le mot hommage, j’ai trouvé plusieurs définitions, je n’ai retenu que celle qui convient le mieux à ce propos : témoignage de respect, d’admiration et de reconnaissance.C’est pour ces trois raisons que je vous invite chers amis et collègues à méditer l’exemple de Monsieur Charles Bonn qui a consacré une grande partie de son temps à la littérature maghrébine et algérienne en particulier. Je parle du professeur, du chercheur infatigable qui a été présent aux côtés d’une littérature avec ses différentes variantes linguistiques, génériques et thématiques. Pour cette littérature, il a organisé des séminaires, il a encadré les étudiants qui se sont spécialisés dans cette filière, beaucoup sont parmi nous aujourd’hui et le connaissent mieux que moi. Tout à l’heure, ils pourront, s’ils le veulent bien, prendre la parole pour apporter leurs témoignages.

Charles Bonn a mis en place un site web qui rend beaucoup de services aux chercheurs, aux étudiants et à tous ceux qui s’intéressent à cette littérature et que beaucoup d’entre nous consultent régulièrement.

Mais j’insiste particulièrement sur l’humanisme, la disponibilité pour les autres, l’humilité et la modestie de ce Monsieur qu’est Charles Bonn. Charles devient facilement ami avec toute personne qui sollicite son soutien.

Et c’est pour toutes ces qualités que j’ai découvertes en lui lors de mon séjour à Paris en 1997, que j’ai pensé à lui rendre la politesse par reconnaissance, par respect et par admiration. L’idée est partagée tout d’abord avec mes collègues et amis Miliani Hadj et Mebarki Belkacem qui m’ont encouragé à la rendre effective. Elle l’est aussi avec vous, ici présents et avec tous ceux qui, ici et ailleurs lui reconnaissent ces qualités. Je n’en dirai pas plus, je donne la parole à tous les collègues et amis de Charles Bonn pour lui rendre hommage et lui témoigner de leur amitié.